Le REIACTIS en bref


Un réseau international

Des événements scientifiques

Le REIACTIS est une association régie par la loi du 1er juillet 1901. Cette association, créée en 2006, a pour vocation de rassembler les chercheurs en sciences sociales travaillant sur la double thématique du vieillissement et de la citoyenneté. Le réseau s’intéresse à ce titre au vieillissement au regard de l’intégration politique, sociale et économique des individus et des groupes sociaux auxquels ils appartiennent. Il porte des projets de recherches internationaux et organise des échanges, notamment à travers des séries de conférences ou de colloques.
composition_affichescolloquesreiactis

Depuis sa fondation, le REIACTIS a organisé des journées internationales d’études comme en 2009 à la Sorbonne mais aussi 4 colloques internationaux multilingues de grande envergure : en 2007 à l’Université Paris Descartes, en 2008 à Rouen avec l’UMR CNRS IDEE, en 2010 à Santiago du Chili avec l’Université pontificale catholique du Chili, et en 2012 à Dijon avec le Pôle de Gérontologie Interrégional de Bourgogne Franche-Comté et de nombreux soutiens (collectivités locales, Caisse d’Assurance Retraite et de la Santé au Travail Bourgogne Franche-Comté (CARSAT BFC), caisses complémentaires de retraite et de prévoyance, etc.).
En 2016, c’est avec la Haute Ecole de Travail Social de la Haute Ecole Spécialisée de Suisse Occidentale (HES-SO) et l’Université de Lausanne à travers le Pôle de Recherche National (PRN LIVES) « Surmonter la vulnérabilité : perspective de parcours de vie », que le REIACTIS s’est associé pour son 5ème colloque international sur « Vieillissement et pouvoirs d’agir. Entre ressources et vulnérabilités » (Lausanne, Suisse, du 10 au 12 février 2016).

Des actions structurantes en faveur de la recherche

Au-delà de l’organisation de tels événements, le REIACTIS met aussi en œuvre des actions structurantes en faveur du développement de la recherche internationale sur ses axes thématiques, avec une attention particulière pour la formation des nouvelles générations de chercheurs au comparatisme.

Tel est l’objectif du projet Retraite et Vie Associative (REVA) qui permet un partage des connaissances entre chercheurs seniors et chercheurs juniors sur le thème de la vie associative, du bénévolat et de la participation sociale des retraités. REVA permet un échange de connaissances à la fois entre pays et entre générations. Au cours des séminaires à distance (vidéoconférences), des chercheurs présentent les résultats de leurs travaux et les perspectives de coopération pour les années à venir en présence d’étudiants de Master et Doctorat qui trouvent ainsi des sources d’inspiration tant sur le plan thématique que méthodologique.

De même, le programme Booster offre la possibilité aux étudiants ayant soutenu un mémoire de Master 2, aux doctorants et aux post-doctorants de présenter leurs travaux dans des sessions de posters et d’échanger au sein de la communauté scientifique lors des événements du REIACTIS. Cela leur permet à la fois de valoriser leurs travaux et de profiter d’une fertilisation croisée sur les thématiques du vieillissement en présence de chercheurs de différentes générations. Devant l’engouement des jeunes générations pour les activités qui leur étaient dédiées lors de son 5ème colloque international, le REIACTIS, dans la continuité du programme Booster, a mis en place le groupe REIACTIS Juniors. Ce dernier a pour vocation de rassembler les nouvelles générations de chercheurs travaillant sur les thématiques poursuivies par le réseau, à savoir la citoyenneté et l’intégration socio-économique des aînés. En favorisant l’échange d’informations et le partage de connaissances entre les docteurs juniors, les étudiants en doctorat et en Master, il vise à créer des synergies dans le milieu de la recherche sur le vieillissement.

Le REIACTIS mène des programmes de recherche, comme récemment le Programme d’Etude International sur le Vieillissement (PEIV) mené de 2013 à 2016. Il a été financé notamment par la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse (CNAV), la Caisse d’Assurance Retraite et de la Santé au Travail Bourgogne Franche-Comté (CARSAT BFC), Malakoff Médéric, la Mutualité Sociale Agricole (MSA) Bourgogne et la Fondation de France. Soucieux de diffuser les résultats issus du PEIV, le REIACTIS a organisé à Dijon, en avril 2015, un symposium international portant sur l’engagement bénévole des aînés. Cet événement a rassemblé 40 intervenants issus de 5 pays (Belgique, Canada, Espagne, Etats-Unis, France) et plus d’une centaine de participants. Le 5ème colloque international du REIACTIS a été l’occasion de continuer cette diffusion auprès du plus grand nombre grâce à la journée spéciale « Vieillissement et territoires : Quels enjeux pour demain ? » organisée en partenariat avec le Réseau Francophone des Villes Amies des Aînés (RFVAA).
Dans le cadre du PEIV, l’équipe du REIACTIS s’est attachée à réaliser un large recensement des initiatives et des méthodes en faveur de l’intégration sociale et citoyenne des aînés développées en France et à l’international. En s’appuyant sur ce corpus méthodologique, le REIACTIS entend aujourd’hui prolonger ses travaux en confrontant certains de ces outils les plus innovants aux réalités locales des territoires français. Un second volet du PEIV se déroulera donc entre 2016 et 2019 et portera sur l’expérimentation de deux démarches directement inspirées du Québec : les ateliers participatifs et les ateliers de design social. Le PEIV 2, en intégrant différents segments de la population âgées dans les diagnostics et les préconisations en termes d’action publique, tentera de mettre en lumière certains leviers pour une meilleure adéquation entre les attentes et les projets de vie d’une part, et l’offre de compensation, de services et d’infrastructures à destination des aînés d’autre part. Ce projet prolonge par ailleurs les travaux de veille des politiques publiques et des dispositifs sur les 6 pays de l’étude (Belgique, Espagne, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Québec).

Au début de l’année 2017, le REIACTIS lancera officiellement RepérÂges, la plateforme numérique de partage des connaissances en gérontologie, afin de mettre à disposition les contenus issus de la recherche du PEIV. Cet outil « repère pour penser et agir avec le vieillissement »  est un prototype inédit de partage des connaissances qui met à disposition des contenus issus de recherches menées par le REIACTIS ainsi qu’une multitude d’éléments permettant d’approfondir les données (vidéos d’acteurs, fiches-actions…). En proposant à son utilisateur d’enrichir lui-même la plateforme avec des contenus inédits, RepérÂges  est appelé à constituer à terme une véritable communauté de recherche et d’action.

Dissémination et valorisation des résultats de recherche

Le REIACTIS œuvre également au développement et à la valorisation des résultats de recherche. A la suite des colloques, le réseau a mis en place une stratégie éditoriale afin de diffuser largement les connaissances dans le domaine de la recherche en sciences humaines et sociales sur le vieillissement.
Un numéro de la revue Retraite et Société portant sur « Vieillissements et territoires » paraîtra au cours de l’année 2017 et permettra de valoriser les résultats issus du PEIV.

OuvrageCollectifUne collaboration entre la France (Jean-Philippe Viriot Durandal), le Québec (Emilie Raymond et Michèle Charpentier) et la Belgique (Thibauld Moulaert) a permis la publication d’un ouvrage collectif international intitulé « Droits de vieillir et citoyenneté des aînés. Pour une perspective internationale » en novembre 2015, aux Presses de l’Université du Québec. Cet ouvrage réunit plus de 40 chercheurs et experts issus de 10 pays. Récemment, plusieurs membres du réseau ont travaillé à l’édition d’un numéro pour la revue portugaise CIDADES, Comunidades e Territórios, paru en juin 2015.
Un numéro thématique sur « Le pouvoir gris : Du lobbying au pouvoir sur soi » a été publié en 2012 dans la revue Gérontologie et société. Deux volumes ont été réalisés avec la CNAV pour Les Carnets de Retraite et société en 2010.